TRIBUNE DE GENEVE 19/06/2012


«La série «Hors-bord» bouscule le livre d’art», par David Brun-Lambert

Le journaliste Arnaud Robert et le peintre Frédéric Clot se sont associés dans un projet littéraire et graphique en sept volets

Si littérature et arts graphiques font bon ménage, leur association vire souvent au ronron. Imaginée par le journaliste Arnaud Robert et le plasticien Frédéric Clot, la série Hors-bord mélange fiction, peinture et graphisme, dynamitant ainsi les conventions du livre d’art. Expérience éditoriale atypique à la croisée du roman de gare et du beau livre, Hors-bord parle de «mondes en déliquescence, de l’organisationdans le chaos, d’une certaine chute de l’organisation occidentale», comme le résume Frédéric Clot. En sept volumes, elle veut stimuler «la relation entre l’image et l’écrit» et «dessiner par l’esquisse un portrait du monde d’aujourd’hui», selon Arnaud Robert. Pari réussi!

Déliquescences

Liés depuis deux décennies par une «familiarité de vision et un langage commun», Arnaud Robert et Frédéric Clot ont dessiné les contours de leur étonnante entreprise depuis une plage de Cotonou, au Bénin, en 2008. Autour, la fête du vodun battait alors son plein. «Il était clair dès le début que nous aurions chacun une tâche bien définie dans ce projet, explique Arnaud Robert. Pour chaque volume, j’écrivais une nouvelle originale. Plutôt que d’illustrer ce récit, Frédéric l’envisageait comme un élastique, imaginant ce qui vient avant et après l’histoire.» Alternant entre textes de fiction déjantés et créations graphiques en noir et blanc, ce work in progress mené durant trois ans se développe dans des climats étranges qui rapportent des histoires de fin et de perte. Dans L’application, c’est ainsi la trajectoire de Yiang, un peintre chinois devenu le pape de l’art de son temps,qui nous est contée par le biais des préparatifs autour de son œuvre ultime: la mise en scène de son suicide. Dans Les dimanches, le lecteur découvre l’histoire désenchantée d’une famille disloquée, alors que Les afters narre la confrontation de deux communautés dans un monde postapocalyptique.

Luxueux coffret

Aujourd’hui réunies en un luxueux coffret à tirage limité par les éditions art&fiction, les créations de Hors-bord s’adressent en premier lieu à des «lecteurs perspicaces». La publication séduit tant par son audace graphique que par les qualités d’auteur d’Arnaud Robert, grand reporter de talent ici révélé en écrivain prometteur. A l’occasion de la publication du dernier volume de la série, le tandem propose de découvrir son univers singulier à travers une lecture réalisée le 21 juin par le comédien Jacques Probst à la galerie Rosa Turetsky.