+
John Berger, Jean Mohr
Une autre façon de raconter 308 pages (230 photographies)
Un livre & un dvd intégré
L’Écarquillé, 2014
978-2-9540134-5-9
CHF 63 / € 42

Commander

Environ 30 ans après la première parution de l'essai majeur de l'artiste sur la photographie, L'écarquillé a choisi de rééditer ce texte essentiel bien que méconnu.
L’ensemble se compose de deux œuvres complémentaires: un livre réédité (Une autre façon de raconter, 1981) et un film édité pour la première fois en dvd et jamais sorti en France (Joue-moi quelque chose, 1989) avec, pour les relier, un essai d’Anne Michaels (2013).
Le livre s’articule autour d’un essai majeur sur la photographie qui constitue une réflexion théorique (Apparences, chapitre 2 du livre par John Berger) et une œuvre de fiction (chapitre 3), véritable cœur du livre (photos de Jean Mohr, narration de John Berger et Jean Mohr) qui constitue une tentative d’ordre littéraire et poétique de raconter d’une autre façon une histoire. Il s’agit de donner à lire un montage photographique.
Pour lui répondre :
Un film : Joue-moi quelque chose, de Timothy Neat & John Berger, accompagné d'un essai d’Anne Michaels.
Ce film est né, en 1989, de la collaboration de John Berger et du photographe Jean Mohr avec le réalisateur Timothy Neat. Dans le prolongement du livre, il nous invite à habiter une histoire à partir de notre propre histoire, suivant un idéal de partage des expériences.
D'une sensibilité et d'une intensité profonde, le projet de John Berger nous rappelle ce qu’est l’art de raconter.
L’auteur John Berger est né en 1926 à Londres. Il est romancier, poète, peintre, critique d'art et scénariste. Il aime se définir avant tout comme story teller. Au regard du regard, un essai publié dans les années 1970 sur Rodin, le rend célèbre; Berger devient chef de file de la critique d'art marxiste. En 1972, il obtient le Booker Prize et le James Tait Black Memorial Prize pour son roman G. Ses livres sont traduits dans le monde entier.

Cet ouvrage a bénéficié de l'aide à l'édition du CNAP.
Design graphique : André Baldinger et Toan Vu-Huu

Revue de Presse:

LA LIBERTE, 29/07/2014
«Jean Mohr, l'œil humaniste», par Thierry Raboud
Cliquer pour lire l'article