123
In medias res - Philippe Fretz - art&fiction Philippe Fretz
Echelles et serpents, IMR#2 297 x 210 mm, 20 pages
Couverture en sérigraphie (3 variantes), édition limitée de 60 exemplaires
In medias res, 2013
ISSN: 2296‐4487
CHF 63

Commander

In medias res est une manière d’appréhender l’image qui reste à faire.
In medias res est l’état du travail en cours.
In medias res est un périodique d’artiste.
In medias res est également visible sur philippefretz.ch

Le numéro deux d'In medias res plonge au cœur des ascensions et des descentes du songe de Jacob.
Philippe Fretz y poursuit une exploration des formes liées au récit judéo-chrétien lorsque les échelles et les serpents nous renvoient aux épisodes de l'élévation et de la chute de l'homme ou aux évocations du Très-Haut et de l'Incarnation et il les retrace également dans une multitudes d'autres cultures visuelles parfois populaires, anciennes ou contemporaines, allant du jeu de l'oie aux poyas, de la roue de fortune à la roue de bicyclette de Duchamp, des masques Dogon aux imageries alchimistes.
On découvre aussi  dans ce deuxième numéro d'In medias res, les échelles et les serpents tels qu'ils sous-tendent vingt peintures de Philippe Fretz relatives à l'hésychasme du pèlerin russe et à la vie quotidienne du peintre. Monter, descendre, comme le fait l'air dans la respiration, gravité et ravissement sont deux mouvements essentiels à la condition humaine, mais ce sont aussi les deux réalités contradictoires liées à son secret, qui le font se tenir entre la pesanteur et la grâce.

 

----------------------
REVUE DE PRESSE
----------------------

DE L'ART HEVÉTIQUE CONTEMPORAIN 19/12/2013
Philippe Fretz, portrait de l'artiste en serpent à plumes – chutes et ascensions», par Jean-Paul Gavard-Perret
Cliquer ici pour lire l'article

In medias res est une publication conçue par Philippe Fretz.
Rythme de parution: quadrimestriel; tirage: 60 exemplaires
Couverture: sérigraphie numérotée et signée, imprimée sur les presses de Christian Humbert‐Droz, Genève.
Maquette: Indoors, Lausanne; composé en Baskerville 10, 12 et 18 pts
Photographies: Patrick Dupont
Photogravure: Roger Emmenegger, Datatype SA
Impression: La Buona Stampa, Pregassona
Diffusion: par poste et par art&fiction, éditions d’artistes (Collection Varia, avec le soutien de la Loterie romande et de la Ville de Lausanne)