124
Boutheyna Bouslama - art&fiction Boutheyna Bouslama
Elles se fiancent toutes 200 x 136 mm, 32 pages
Sonar, 2014
100 exemplaires
CHF 15 / € 10

Commander

Dans son essai Alain Grandbois: de la bibliothèque familiale à la bibliothèque fictive, Nicole Deschamps note que «si la véritable généalogie d'un individu réside en des ramifications en partie inconnaissables à cause de leur trop grande multiplicité, la génétique textuelle s'élabore dans l'espace très restreint qui réunit mystérieusement un écrit fini et ce qui reste de ses ébauches». Boutheyna Bouslama a réuni, sous le titre Histoires de famille, des textes sur les livres de sa bibliothèque familiale, opérant ainsi à la jonction entre généalogie personnelles et génétique textuelle, d'autant que la forme de ces textes est une correspondance — réelle ou fictive — avec son père et sa mère. Il faut entendre ici génétique textuelle dans un sens plus large que celui communément admis, à savoir que que la «textualité» analysée ici n'est pas un écrit en particulier, mais un «rapport à l'écrit», un rapport au livres, du point de vue de leur matérialité autant que de leur contenu, qui compte pour beaucoup parmi les ramifications de la généalogie d'une femme, artiste et cinéaste, qui écrit. Sont ici réunies deux lettres à la mère où il est question de la thèse de doctorat de cette dernière — intitulée The American Woman Today — et d'un tract des Guerilla Girls. Ces imprimés, issus de la bibliothèque familiale et conservée par l'auteure l'amènent à digresser à propos de condition féminine, du féminisme des années 1970 et de celui d'aujourd'hui, du quotidien d'une femme artiste et qui reste donc (cette causalité est évidemment interrogée) célibataire pendant que les autres «se fiancent toutes».