128
Pascale Favre - art&fiction Pascale Favre
Présent presque parfait 230 x 170 mm, 96 pages
Re:Pacific, 2014
978-2-940377-80-0
CHF 27 / € 18

Commander

«A huit ans, j’étais amoureux de France Gall. Elle chantait dans des émissions de hit parade, en allemand avec un accent français qui lui donnait du charme.» Ce garçon amoureux vit dans les environs de Berlin et raconte l’enchaînement des événements qui l’ont finalement décidé à quitter son pays d’origine. Le récit se situe dans l'Allemagne encore divisée des années 1980 et 1990, dans le monde de l'art, de la musique et du cinéma où le narrateur évolue avec l'appétit et l'ironie d'un Fremdkörper, un corps étranger – du nom d'un de ses groupes. Entre les fragments de son histoire viennent s’intercaler des dialogues au temps présent où l'ironie du garçon amoureux s'adresse à une femme qui l'écoute en français dans le texte.

Présent presque parfait a pris forme à partir d'une même histoire entendue plus d’une trentaine de fois et dont Pascale Favre relève que chaque version est semblable et toujours différente car réactualisée en fonction du contexte et des personnes présentes. A partir de ce matériau, elle compose une sténo-biographie en travaillant sur la persistance et les trous de mémoire; les bribes dont elle se souvient forment une toile de Pénélope où se tissent la narration d'un homme et l'écriture d'une femme.

Née en 1970, Pascale Favre vit à Genève. Après une première formation en architecture d’intérieur, elle suit des études d’art. Touchant à la mémoire intime et son rapport à l’espace architectural, son travail prend forme dans des livres, des expositions et des lectures-performances. Il s’articule autour du dessin et de l’écriture dont elle se sert afin de créer un lien ténu avec l’espace, qu’il soit représenté, décrit, mémorisé ou réapproprié. Elle prend les images mentales et l’activité de la mémoire comme matière première de ses recherches afin de poser et/ou décaler un regard sur le paysage, l’urbain, l’espace public ou privé, voire l’intime. Depuis 2006, elle est membre du comité des éditions art&fiction. En plus de ses livres d’artiste, elle est l’auteure de plusieurs parutions en revue et dans des ouvrages collectifs.
De la même auteure:
De nuit, art&fiction, 2003

Les heures chaudes, Cahier de la classe des beaux-arts 153, 2003
Planète Caire, in «Retour d’Égypte», art&fiction, 2004

Mode de vie, art&fiction, 2010

Préliminaires, in «BD», éditions Dasein, 2007

abcdefz, art&fiction, 2010

PRÉSENT PRESQUE PARFAIT
Dixième volume de la collection Re:Pacific, édition établie par Noëlle Corboz et l’auteure.
Relecture: Marie-Claire Grossen
Photogravure: Roger Emmenegger

COLLECTION RE:PACIFIC
Maquette: Philippe Weissbrodt, matière grise, Lausanne
Police de caractères: Tiina, Valentin Brustaux, Genève
Mise en page: Indoors, Lausanne
Production: Datatype SA, Lausanne
Impression et reliure: La Buona Stampa, Pregassona
Avec le soutien de: Loterie Romande, Fondation Jan Michalski pour l'Ecriture et la Littérature, Fonds des arts plastiques de la Ville de Lausanne, Ville de Genève.

---------------------
REVUE DE PRESSE
---------------------

LE PHARE, 09/2014
«Présent presque parfait», par Isabelle Rüf
Cliquer ici pour lire l'article

VICEVERSALITTERATURE.CH, 20/11/2014
«Les livres visuels d’art&fiction, éditions d’artistes. Entretien avec Pascale Favre et Alexandre Loye», par Elisabeth Jobin
Cliquer ici pour lire l'article

LE TEMPS, 13/12/2014
«L'Allemagne intime», par Isabelle Rüf
Cliquer ici pour lire l'article

RTS, ESPACE 2, 19/12/2014
Zone critique. Avec les chroniqueurs: Geneviève Bridel (RTS), Julien Burri (L’Hebdo) et Eléonore Sulser (Le Temps) Lectures: Jean-Michel Meyer. Au sommaire: Anna Felder, Pascale Favre, Joëlle Stagoll, Jack Küpfer.

L'AGENDA, 04/2015
«Fragments de mémoire», Katia Meylan à propos de «Présent presque parfait de Pascale Favre
Cliquer ici pour lire l'article

YES FM, 08/06/2015
«Bienvenue chez Faï: La chronique de Thomas Sandoz», à propos de «Présent presque parfait de Pascale Favre