146
Philippe Fretz - art&fiction Philippe Fretz
Le vestibule des lâches Conte moral
23 x 17 cm, 80 pages, 210 g.
Re:Pacific 2015
978-2-940570-01-0
CHF 24 / € 16

Commander

« La soirée se déroulait sans trop de heurts, même si, pour lui comme pour tout homme normalement constitué, un vernissage est d’abord un mauvais moment à passer. »

Jérémie Carter, peintre, se retrouve au restaurant coincé dans une discussion avec un ancien des Beaux-arts. Manifestement, ils ne sont pas du même monde. Si Carter se défend mal, se laisse rapidement mettre en boîte, c’est que tout bien pesé il préfère rester dans le sien. Sa défaite est l’occasion d’un ressaisissement intérieur. Il décide d’abandonner son grand paysage de commande pour retourner à ses vraies questions, ses recherches sur le fluide et la Divine Comédie. Il ne le sait pas encore, mais son très fortuné mécène vient d’être incarcéré pour malversations financières. La République garde des slips sales dans ses coffres. Le téléphone sonne. C’est Olga qui appelle...

Un micro-roman qui propose une esquisse du monde de l’art dans une ville située précisément au centre du monde. Anciens profs, galeristes, artistes plus ou moins marginaux, musées, collectionneurs, tous y passent, oscillant entre crocs acérés, repli dépressif ou joyeux laisser-pisser. La plume cavale, n’hésite pas à faire rire. L’auteur fictionne, distribue les pseudonymes, fait parler les masques – et les masques crèvent les yeux avec leurs longs nez ridicules. La morale n’est pas sauve. Chacun aura à trouver sa place, son refuge, son vestibule.

Philippe Fretz, né en 1969 à Genève où il vit, est peintre. Formé à la Haute école d’art et de design de Genève dans les années 1990, il mêle dans son travail narration, références à l’histoire de l’art et détails autobiographiques. Il est également éditeur, musicien (saxophone, voix) et publie un périodique, In medias res, qui confronte ses peintures à une vaste iconographie personnelle.

LE VESTIBULE DES LÂCHES
Quatorzième volume de la collection Re:Pacific, édition établie par Alexandre Loye et l’auteur.
Relecture: Marie-Claire Grossen
Photogravure: Roger Emmenegger
Avec le soutien de: République et Canton de Genève.

COLLECTION RE:PACIFIC
Maquette: Philippe Weissbrodt, matière grise, Lausanne
Police de caractères: Tiina, Valentin Brustaux, Genève
Mise en page: Indoors, Lausanne
Production: Datatype SA, Lausanne
Impression et reliure: La Buona Stampa, Pregassona
Avec le soutien de: Loterie Romande, Fondation Jan Michalski pour l'Ecriture et la Littérature, Fonds des arts plastiques de la Ville de Lausanne, Ville de Genève.

------------------------
REVUE DE PRESSE
------------------------

LE LITTERAIRE.COM, 11/10/2015
«Le bal des masques et des illusions», Jean-Paul Gavard-Peret à propos du Vestibule des lâches de Philippe Fretz
Cliquer ici pour lire l'article

A-T-L-A-S, 12/10/2015
«The Ulysses figure in Le Vestibule des lâches», par Edward Botsky (angl.)
Cliquer ici pour lire l'article

LE TEMPS, 20/12/2015
«Les lieux communs des lieux quotidiens: Les jeux de l’art et de la fiction», par Isabelle Rüf
Cliquer ici pour lire l'article

RTS ESPACE 2, 22/12/2015
«Philippe Fretz - Le vestibule des lâches»
Par Francesco Biamonte



LE COURRIER, 29/01/2016
«La Foire de l'art», José Antonio Garcia Simon à propos du Vestibule des lâches
Cliquer ici pour lire l'article

LE PHARE #22, jan-avr 2016
«Philippe Fretz, Le vestibule des lâches», par Isabelle Rüf
Cliquer ici pour lire l'article

CAHIER CRITIQUE DE POESIE #32-4, 30/08/2016
«Philippe Fretz: Le vestibule des lâches», par Alain Helissen
Cliquer ici pour lire l'article