Un index

Aline Rogg, éd.

CHF5.00

Tous les objets trouvés dans les 69 livres publiés par art&fiction, rassemblés et présentés par Aline Rogg, suivi du catalogue complet 2000-2009.

Télécharger au format PDF

Cet index recense des objets, les «objets du quotidien» pouvant être repérés dans les images ou dans les textes des 69 livres d’artistes publiés en 10 ans. J’ai donc effectué une lecture systématique, parcourant livre après livre par ordre chronologique de parution. Cette quête d’«objets du quotidien», appelait à déterminer quels types d’objets, quelle définition du quotidien déciderait des éléments «indexables». J’ai décidé de ne pas me limiter aux objets relevant typiquement de la signification commune du quotidien, mais de recenser aussi des objets plus insolites, dotés d’une valeur quotidienne par le contexte particulier dans lequel ils apparaissent.

L’index, en listant des objets emblématiques de quotidiens singuliers, réunit parfois vingt ou trente ouvrages issus d’univers contrastés, donnant lieu à des confrontations curieuses et improbables, comme autour de l’objet «pot de fleurs» Hors propos de Robert Ireland, le Document collectif Peinture-s et Formication de Hélène Gerster. L’un des objets les plus rencontrés est la chaise: il en apparaît 26, dans 20 titre différents. Il y a aussi 31 occurrences de l’objet «pinceau», et autant de l’objet «livre». On peut alors constater qu’il y a davantage de «livres» que de « magazines » (seize fois plus de livres), et relever qu’on trouve davantage de bouteilles que de théières et de cafetières réunies. En contrepartie, ajoutons qu’il y a moins de verres à pied que de tasses, moins de mégots que de toiles, et exactement le même nombre d’encriers que de cendriers.

Que nous disent ces objets à propos des livres et des artistes qui les ont créés? Ces objets trouvés, rassemblés et ordonnés, en réalité ne nous disent rien, strictement rien sur les artistes, ni sur les livres, tant qu’ils sont intégrés à l’index. La confrontation des termes entre eux (comme celle que je viens de faire) ne peut amener aucune signification, car les 31 occurrences de l’objet «pinceau» renvoient sans doute à 31 façons de faire de «pinceau» un objet quotidien. La fonction de l’index en effet n’est pas de faire du sens mais elle est de faire des renvois. Ce n’est qu’en suivant ces renvois, en allant rechercher les objets de la liste dans les ouvrages eux-mêmes qu’une fois replacés dans leur contexte, ces objets pourront se mettre à signifier dans la nuance et non dans la généralisation. À ce moment-là seulement, l’index devient un lieu signifiant, qui force la rencontre, souvent déstabilisante, de quotidiens multiples.

070

Édité par

Format

15 x 21 cm

Pages

20

Poids

24 gr.

Collection

,

Parution

janvier 2010

Voir aussi