Entre l’alpestre et le numérique, conversation avec Camille Scherrer

Françoise Jaunin

CHF22.50

À la croisée de l’art et du design, Camille Scherrer marie son amour du monde de la montagne et sa poésie malicieuse avec les derniers développements des nouvelles technologies. Hybridant traditions populaires et ingénierie high-tech, la « Heidi geek » explore et manipule en virtuose les mondes virtuels entre algorithmes, capteurs et réalité augmentée, tout en restant ancrée dans le monde du concret et du sensible. Mais pas question de machinerie ostentatoire, de grands effets spéciaux ni d’esthétique 3D lisse et aseptisée. C’est tout en finesse et subtilité que, sous la complexité et la sophistication technologiques de ses pièces, la magie opère, avec une sorte d’évidence et de naturel qui les font oublier.
Au fil d’un dialogue mené par Françoise Jaunin, l’artiste confie son amour vrai pour les choses simples et essentielles de la montagne, loin de tout deuxième degré ironique à l’égard d’un folklore souvent moqué ou « kitschisé » ; évoque ses inspirations alpestres, vernaculaires et animalières ; insiste sur la dimension participative de ses créations ; et s’étonnant encore de se voir sollicitée jusque de l’autre côté de la planète, confie son plaisir gourmand à « bidouiller » les technologies dernier cri en injectant dans ses pièces un supplément d’imaginaire, de rêve et de poésie en mouvement.

Publication éditée dans le cadre des Rencontres arts et sciences de l’Espace CHUV. Postface de Caroline de Watteville.

Critique d’art et journaliste culturelle, Françoise Jaunin collabore régulièrement à différents journaux et revues en Suisse et en France, et est l’auteur de plus de cinquante catalogues, essais, monographies et livres d’entretiens avec des artistes.

Camielle Scherrer est née en 1984 à Morges et grandit à Château-d’Œx. En 2008, elle sort diplômée avec mention en Media & Interaction Design de l’ECAL, juste avant de décrocher le Prix Pierre Bergé du meilleur diplôme de design européen. Elle collabore avec CVLab (computer vision lab) à l’EPFL puis travaille pendant deux ans à l’EPFL+ECAL Lab, le laboratoire de vision par ordinateur qui tisse des liens entre designers et ingénieurs. Depuis 2010, elle est aussi professeure en Master Media Design à la HEAD. Elle se consacre aujourd’hui essentiellement à son travail d’artistedesigner qui trouve son terrain de recherche préféré dans des installations et interventions artistiques pour l’espace public. Tout comme ses pièces plus intimistes, celles-ci l’ont amenée à exposer dans des musées et festivals du monde entier : du MoMa de New York à Beyrouth, de Milan à San Francisco, de Yokohama à Séoul ou Paris, sans oublier Lausanne, Genève, Sion ou Gruyères.

281

Auteur(s)

Artiste

Graphisme

Karen Ichters

Format

14.8 x 21 cm

Pages

68

Poids

170 gr.

Collection

Co-édition

Affaires culturelles CHUV

ISBN

978-2-940570-66-9

Parution

10 avril 2019

Voir aussi