Parades

Cristina Da Silva

CHF24.00

Date de parution:

5 octobre 2021

Léo le chat investit les carreaux, danse, disparaît, se métamorphose…
Cat on the move! Story-board pour un film d’animation à venir

S’inspirant des azulejos, revêtement mural en faïence, des stations de métro de Lisbonne, que le voyageur voit défiler devant ses yeux, Cristina Da Silva crée des images sur fond de grille, provenant tantôt des pavages de Penrose tantôt du carreau. Sur ces motifs mathématiques apparaissent des figures de félidés en mouvement. Le chat, servant de leitmotiv à l’artiste genevoise, traverse les espaces géométriques, danse et se métamorphose en geste souple qui libère la main et fait naître le dessin page après page. La ligne chorégraphique de Cristina Da Silva, à la plume ou au pinceau, dilate les sens et semble stimuler l’ouïe autant que la vue dans la découverte de paysages à la fois visuels et musicaux.

Cristina Da Silva est née en 1978 à Genève où elle vit et travaille. Elle est diplômée de l’École des Beaux-Arts de Genève en 2003. Durant ses études, elle fait deux séjours Socrates, l’un à la Sheffield Hallam University, et l’autre à la Bauhaus-Universität Weimar. Après son diplôme, elle poursuit ses études à Londres avec un postgrade en média mixte à la Slade School of Fine Art, UCL. En 2009, elle est lauréate de la Bourse Alice Bailly. Son travail s’articule autour du dessin qui se situe entre représentation et dé-figuration. Partant de sa pratique du dessin et des questionnements sur le mouvement, elle s’est ensuite tournée vers le dessin d’animation ainsi que vers des projets vidéo impliquant le déplacement, le rapprochement et l’interaction avec un milieu et un espace donnés. Dans ses œuvres graphiques, elle développe un ensemble de travaux autour de questions plastiques liées à des corps en mouvement, tels que des personnages de cowboys et des danseurs, ou encore à des paysages traversés. Dans le dessin, la densité des formes, des marques et des lignes aboutit à du figuratif ou reste parcellaire, en état de matière, informe. L’organisation des ensembles dessinés se fait l’écho d’une perception sensible du monde, les trames sous-jacentes étant autant d’espaces auxquels on peut raccrocher provisoirement un réel.

344

Auteur·e·s

Graphisme

Christoffer Ellegaard

Format

16 x 22.5 cm

Pages

64

Genre

Dessins

Collection

ISBN

978-2-88964-009-6

Date de parution

5 octobre 2021

Voir aussi