Requiem pour Rosetta

Marielle Pinsard

CHF5.00

Parution:

13 octobre 2020

Dans l’église Saint François, Marielle Pinsard et Mathylde Demarez imaginent un requiem pour célébrer une histoire d’amour avec la sonde spatiale Rosetta disparue à jamais dans la nuit de l’univers. Valentin Villard en compose la musique pour orgue, timbales, sons de l’espace et chœur.
Rosetta fit un voyage interstellaire de plus de 10 ans, plein de rebondissements émouvants, avant de larguer son petit robot poids plume, baptisé Philae, sur Tchouri, une comète du fin fond de notre système solaire. Cet enfant eut une trajectoire hiératique tomba de travers, se redressa, puis livra à la terre de précieuses découvertes.
En 2004, Marielle Pinsard s’éprit de Rosetta. Voyant partir l’être aimé pour un voyage périlleux et sans retour, elle vécut son périple de plus de 10 ans tour à tour surprise, inquiète, fière, émerveillée. Lorsqu’enfin Rosetta arriva au terme de sa mission, les signaux qu’envoya Philae, enfant libre, furent d’une bravoure incroyable.
Marielle Pinsard raconte cette épopée au long cours, de laquelle nous sont revenus, d’un caillou éloigné de plus de cinq cents millions de kilomètres des secrets sur la naissance de l’univers Le texte est accompagné par le musicien lausannois Valentin Villard, compositeur, organiste et chef de chœur, qui mêle sons de la NASA, orgue de l’église et un chœur pour ce voyage musical au cœur des mystères de l’existence.

Une co-production Théâtre Vidy-Lausanne, Le Tangram, Scène nationale Évreux-Louviers et Clinic Orgasm Society Bruxelles

Le théâtre de Marielle Pinsard s’ancre dans les réalités sociales et culturelles actuelles qu’elle interroge par des transpositions artistiques et théâtrales. Elle fait ses classes de comédienne à l’Ecole d’art dramatique de Lausanne de 1989 à 1992 puis à Berlin et Dessau. Elle joue dans de nombreuses productions avant d’écrire des textes qu’elle met elle-même en scène ou de concevoir des spectacles-events à caractère sociologique et interdisciplinaire. Son premier recueil de textes théâtraux est publié aux Editions Campiche sous le titre Les pauvres sont tous les mêmes et autres pièces (2009). Elle mène alors un projet d’écriture en Afrique soutenu par la Fondation Leenards qui aboutira notamment à Vidy avec la reprise de En quoi faisons-nous compagnie avec le Menhir dans les landes? en 2014 et à la création On va tout dallasser Pamela! en 2016 et Rock trading/c’est la faute aux enfants/ en 2018.

Avec les soutiens de la Ville de Lausanne, du Canton de Vaud, de Pro Helvetia — Fondation suisse pour la culture, de la Loterie Romande, de la Fondation Nicati de Luze, de la Fondation Nestlé pour l’Art, du Migros Pourcent Culturel Vaud, de la Fondation Casino Barrière, de la SSA — Société Suisse de Auteurs et de la Fondation Ernest Göhner.

332

Auteur(s)

Concept

, ,

Textes de

Graphisme

Manon Héritier, Indoors

Reliure

piqué pli

Format

18,4 x 26 cm

Pages

40

Genre

livret de spectacle

Collection

Co-édition

Cie Marielle Pinsard

Parution

13 octobre 2020

Voir aussi