Vous êtes ici

Alexandre Loye

CHF42.00

Parution:

1er décembre 2020

«L’homme parle trop, il devrait dessiner davantage», disait déjà Goethe. Ma question est donc celle-ci: est-ce que tu conviens de ton idiotie, de ta gaucherie et de ton infantilisme ?

Extrait d’un entretien de l’artiste avec Michel Thévoz

Chaque jour, dans un rituel exigeant mais non dénué de bonheur, Alexandre Loye peint en quelque sorte naturellement. Fils d’artiste plasticien, il est probablement tombé dedans enfant, aimant la solitude de l’atelier assortie à l’odeur de térébenthine. Les carnets qu’il noircit avec régularité lui permettent de tisser un fil mental plus costaud que toutes les impasses picturales et de tracer sa recherche artistique avec sérénité. Le peintre ne travaille pas sur le motif. Il saisit les images de son esprit par petits coups de pinceau rapides et par couches successives. Le trait hésite mais l’ensemble fonctionne si parfaitement qu’on a l’impression d’entendre fredonner, chantonner, de sentir la chaleur du soleil. Car les huiles sur toile et papier d’Alexandre Loye sont remplies du chaos de la vie, sorte d’ode à la folie du monde mais avec une infinie douceur et une ironie permanente.

Co-édition avec le Manoir de la Ville de Martigny

Alexandre Loye est né en 1972 en Valais. Depuis son diplôme à l’ESAV (aujourd’hui HEAD) de Genève en 1996, il se consacre essentiellement à la peinture, avec ses à-côtés nécessaires : dessin, écriture, sculpture. Son travail, toujours figuratif, cherche à intégrer plus que la seule perception visuelle : celles aussi du corps (sensations physiques) et de l’esprit (bribes de pensées)
dans une image cohérente. En parallèle, il participe à différents collectifs d’artistes, principalement art&fiction où il s’active à la
fois comme auteur et comme éditeur. Ses publications récentes sont regroupées dans la série Une table à soi, revue à la périodicité élastique, confectionnée à partir d’extraits de ses carnets. Il vit à Lausanne depuis 1991.

325

Auteur(s)

Textes de

,

Photographies

Graphisme

Baptiste Oberson

Format

21 x 27 cm

Pages

144

Poids

781gr.

Genre

Monographie

Co-édition

Manoir de la Ville de Martigny

Collection

ISBN

978-2-940570-84-3

Parution

1er décembre 2020

Voir aussi