113
Liliana Gassiot - Suture Liliana Gassiot
Suture 242 x 180 mm, 8 pages, leporello
gardes ornée de coulures, jaquette gaufrée et ornée d'une couture
Varia 2013
édition limitée à 50 exemplaires
CHF 165 / € 135

Commander


En l'an 170, alors que le géographe lydien Pausanias écrivait à Rome les dix livres de sa Description de la Grèce, Hua Tuo inventait en Chine la suture chirurgicale, qu'il opérait sur ses patients préalablement anesthésiés au chanvre indien. A propos de ces deux grandes figures de l'Antiquité circulent autant de légendes que de récits avérés — les descriptions de l'un et les méthodes de l'autre donnant lieu à interprétations et controverses — mais la tradition aura transmis l'essentiel, à savoir que le fil d'un récit a le pouvoir de reconstituer un monde au bord de disparaître et celui du chirurgien de rapprocher les lèvres d'une plaie et en lier les tissus.
Liliana Gassiot se saisit du fil du récit et de celui du chirurgien et fait de leurs deux opérations une seule: le livre ouvre la plaie et la plaie ouvre le livre. Chaque élément utilisé fait résonner ensemble le récit, l'imagerie médicale et les éléments constitutifs du livre: le fil, on l'a dit, mais aussi les vignettes repêchées dans d'anciens dictionnaires médicaux, et l'encre rouge aux deux extrémités du livre qui évoque autant le sang que l'éosine ou la page de garde ornée de coulures, le blanc trop blanc de la page où le texte est scandé dans un tempo de salle d'opération, clinique et halluciné, et jusqu'à la reliure des pages en leporello – ou en accordéon— qui fait comme une compresse cautérisante de ce livre qui s'ouvre sur le tranchant d'un couteau glacial et finalement referme la plaie. SF

Liliana Gassiot est née en 1959 en Roumanie, elle vit et travaille à Blonay (Suisse).

Edition créée, composée, reliée, augmentée de coulures et de coutures par l'artiste
Imprimé par Jean-Renaud Dagon sur les presses de l'atelier du Cadratin à Vevey en quarante exemplaires signés et numérotés de I/L à L/L

Avec le soutien du Canton de Vaud