LE TEMPS 17/02/12


Le «Petit manuel de minéralogie prophétique» de Marcel Miracle, par Isabelle Ruf

Dans Visions de Thamühl (SC du 03.01.2009), Marcel Miracle définissait son art poétique: «Plus je crée, plus les menues choses sont des rencontres fascinantes: un doigt de mousse dans une fissure du trottoir, un fragment abandonné. / Le plus bel ordre du monde est ce désordre.»

Ce géologue lausannois publie aujourd’hui un Petit Manuel de minéralogie prophétique, un beau livre, avec reliure et ruban. Sous-titré «une aventure de Marcel Miracle au Sahara», ce voyage est placé sous l’égide de Jarry.

On y retrouve l’alliage de dessins étranges, de collages et de textes énigmatiques qui faisait le charme des Visions de Thamühl .

Signature de l’auteur, une hirondelle griffe le ciel, elle est aussi accrochée à une figure féminine elliptique qui hante chaque page. Il est question de cristaux, de fossiles surgis du fond des déserts, d’animaux fabuleux – oiseau Rokh, Kraken – ou réels, de comètes qui zèbrent le firmament palpitant et d’êtres surréalistes à la Victor Brauner.

Mémoires du Gondawana

Fantasmagorie, récit d’expédition, épreuve initiatique, poème lyrique, épopée burlesque, ce Petit Manuel joue des registres les plus divers. Il parle de temps lointains, du Gondwana, ce supercontinent né il y a six cents millions d’années, d’où Marcel Miracle se dit originaire.

Dans ce rêve géologique de sel, de houille et de diamant, coexistent angoisse, humour et vertige métaphysique et réalisme scientifique. Séduisant et troublant.