Agenda deux mille vingt et une

Dorothée Thébert

CHF25.00

Parution:

24 novembre 2021

En 2021, cela fera cinquante ans que les Suissesses ont obtenu le droit de vote et d’éligibilité au niveau fédéral. Aujourd’hui, les revendications pour l’égalité sont toujours d’actualité et sur de nombreux tableaux, tant du point de vue salarial, domestique, ou de visibilité dans le champ public.
Qu’en est-il dans le domaine de l’art? Les femmes sont toujours sous-représentées et subissent un processus d’invisibilité pourtant bien connu mais implacable : les femmes ont moins la possibilité de montrer leur travail dans les galeries ou les musées de leur vivant. Ainsi, elles subissent non seulement une situation financière précaire, mais elles sont aussi moins commentées par les critiques ou les historiens, et de fait, la documentation à propos de leur travail manque. N’étant pas référencées dans les archives qui pourraient les rendre visibles dans le temps, elles disparaissent. Si aujourd’hui, ce mécanisme tend à s’amenuiser grâce à une prise de conscience, il y a encore du travail pour atteindre la parité.

Pour l’agenda 2021 d’art&fiction, Stéphanie Lugon, historienne de l’art et Dorothée Thébert, photographe et metteure en scène associent leurs pratiques pour marquer le jubilé. Ensemble, elles donneront une place centrale aux femmes artistes suisses à travers deux propositions. D’un côté, une liste des femmes artistes actives en Suisse romande en 1971 sera égrenée tout au long de l’année, en faisant apparaître leur nom le jour de leur naissance, dans les pages de l’agenda. Cette liste, basée sur les archives de Sikart, dictionnaire sur l’art en Suisse, sera accompagnée d’un bref descriptif des pratiques artistiques des femmes représentées. D’autre part, un travail photographique viendra séquencer mensuellement l’agenda. Pour mettre en portrait douze personnalités, nous avons choisi de nous adresser à des femmes artistes contemporaines en leur demandant quelle artiste suisse les a inspirées durant leur carrière. Choisies de manière subjective, par connaissance personnelle, les artistes contemporaines raconteront leur relation à une artiste suisse, vivante ou non, qui a marqué leur propre pratique.

Nous souhaitons ainsi tisser un réseau de liens, pour mettre en valeur l’importance de la transmission aussi bien dans la pratique artistique que dans la perspective historique. La mise en lumière d’une femme par une autre femme, dans un élan de sororité.

Les artistes invitées: Caroline Bachmann, Virginie Delannoy, Christine Sefolosha, Vidya Gastaldon, Mai-Thu Perret, Naomi Del Vecchio, Anne Peverelli, Céline Masson, Line Marquis, Cécile Nduhirahe, Delphine Reist, Livia Gnos, Marie Griesmar.

Dorothée Thébert, née à la Chaux-de-Fonds en 1977, vit et travaille à Genève. Photographe de formation, elle travaille essentiellement dans le champ de la photographie de scène. Elle développe alors, seule ou avec la complicité de son mari Filippo Filliger, des créations qu’elle conçoit de l’écriture à la réalisation. Depuis 2016, elle découvre le livre comme un espace où la mise en scène est aussi possible. L’artiste développe un nouvel intérêt pour l’écriture littéraire, qui est encore balbutiant mais qu’elle souhaite poursuivre. Dans cet élan, elle participe à la Bibliothèque des femmes, un projet d’écriture collective de Julie Gilbert, pour lequel elle dresse le portrait de Audre Lorde, poétesse américaine.

Suite à des études en histoire de l’art aux Universités de Lausanne et de Zurich, Stéphanie Lugon obtient en 2011 un Master en curation et muséologie à l’Institut Courtauld de Londres. Elle est actuellement conservatrice adjointe au Musée d’art de Pully.

Avec le soutien de la Fondation Champoud, le Bureau de l’égalité entre les femmes et les hommes du Canton de Vaud (BEFH) et Arts Visuels Vaud

327

Auteur(s)

Contributions de

Artiste(s)

, , , , , , , , , , , ,

Concept

, , ,

Photographies

Graphisme

Raphaël Rehm

Format

12.5 x 18 cm

Collection

Pages

168

ISBN

978-2-88964-004-1

Parution

24 novembre 2021

Voir aussi