Émail diamant

Fabienne Radi

CHF17.80

Parution:

3 septembre 2020

Après «Oh là mon Dieu» et «Holy,etc»
Trente-deux récits à géométrie variable en rapport plus ou moins étroit avec les dents…

Certains croient qu’il suffit de les montrer tout le temps pour gagner en capital sympathie. D’autres les planquent parce qu’ils sont écrasés de soucis. Quand on les sent, c’est qu’il y a un problème. Sans elles, on ne mangerait que des yaourts moka et on aurait tous l’accent auvergnat. Si on a les moyens, on peut les redresser, les aligner, harmoniser leur forme, raviver leur teinte, les remplacer par de la porcelaine.
Lorsqu’on est mort, elles peuvent servir encore aux inspecteurs de police et aux archéologues en indiquant l’âge approximatif du corps. Ce livre convoque une performeuse anglaise, une nonne belge, un dentiste vaudois, l’Homme des glaces, Shelley Duvall, Peter Pan et Harry Dean Stanton pour traiter d’une partie singulière du corps.

Fabienne Radi vit à Genève mais est née à Fribourg. Lors de ses études, elle navigue entre géographie, géologie, bibliothéconomie, communication et arts plastiques. Elle fabrique des textes, des conférences, des objets, souvent en relation avec la géologie, Roland Barthes et le cinéma, mais pas seulement. Elle a donné un cours sur la représentation du scientifique dans la pop culture de 2010 à 2013 au Collège des Humanités de l’EPFL à Lausanne, et depuis 2008 elle enseigne à la HEAD – Genève.
PUBLICATIONS : Peindre des colonnes vertébrales, Sombres torrents, 2019; Holy, etc., art&fiction, 2018; C’est quelque chose, d’autre part, 2017; Oh là mon dieu, art&fiction, 2015; Ça prend. Art contemporain, cinéma et pop culture, Mamco, 2013.

REVUE DE PRESSE

LE TEMPS, 05/09/2020
«Fabienne Radi affronte les dents de la mère» par Isabelle Rüf
Lire l’article

316

Auteur(s)

Graphisme

Valérie Giroud

Format

11 x 17.5 cm

Pages

178

Genre

textes brefs

Mots-clé

dents, jeux de langage, pop culture

Collection

ISBN

978-2-940570-94-2

Parution

3 septembre 2020

Voir aussi