Imaginaires résiduels. Réflexions sur les conditions contemporaines de l’esthétique

Benoît Antille, Robert Ireland

CHF16.00

Date de parution:

22 novembre 2022

Ce texte manifeste réaffirme la pertinence de l’expérience esthétique dans une société contemporaine au sein de laquelle artistes et
intellectuels constatent sa disparition.

Souvent associée à la notion d’art, l’idée d’une «expérience esthétique» serait-elle tombée en désuétude dans la société contemporaine? Tel est le constat que font des intellectuels et des artistes qui défendent un art engagé politiquement, affirment que la position de spectateur n’existe plus à l’heure des nouvelles technologies ou pensent que le sujet contemporain est de moins en moins disponible au monde à cause notamment d’une crise de l’attention. L’École de design et Haute école d’art du Valais (EDHEA) a pris le contrepied de ces constats en initiant un projet de recherche destiné à mieux comprendre les enjeux actuels de l’expérience esthétique ainsi que ses mécanismes. Le but étant, in fine, de réaffirmer la pertinence et la valeur d’un telle expérience.

Pour ce faire, Robert Ireland et Benoît Antille ont choisi le mode du voyage, du périple, de la déambulation, qui sont des modalités de l’expérience esthétique depuis le geste inaugural de Pétrarque, sur le mont Ventoux, au road trip de Tony Smith. Cinq sites ont été choisis pour leur singularité, leur «génie du lieu»: une pinède artificielle à Vandoeuvres (CH), une intervention artistique dans le village de Blessey (FR), un mémorial monumental à Gibellina (IT), un barrage dans les Alpes (CH) et un musée en plein air d’anciennes sculptures communistes à Budapest (HU). Dans une perspective toute sébaldienne, les deux chercheurs, l’un artiste et l’autre historien de l’art, sont partis à la recherche d’«imaginaires résiduels». Ils ont cherché dans ces lieux la présence ou la survivance de représentations communes, inscrites dans la subjectivité et portées par une expérience sensible, comme un regard paysager, une émotion artistique, un trauma collectif, le «sublime» ou une mémoire historique.

Découvrez les autres teasers sur YouTube

Benoît Antille est titulaire d’un Master of Arts en archéologie classique (Université de Fribourg, 2001) et d’un Master of Arts en pratique curatoriale (California College of the Arts, San Francisco, 2011). Il travaille principalement en tant que chercheur et conservateur indépendant basé en Suisse. Il est chercheur et professeur assistant à l’EDHEA, enseigne à la Haute école d’art et de design de Genève (HEAD) et prépare un doctorat à l’Université d’Amsterdam.

Robert Ireland, artiste plasticien, a étudié à l’Ecole Cantonale d’Art de Lausanne. Il a ensuite cofondé M/2, lieu d’art contemporain à Vevey, à la fin de ses études. Sa pratique inclut des interventions artistiques dans l’espace public ou architectural, des publications de textes littéraires et critiques sur l’art ainsi que sur l’espace et l’architecture. Il a été chargé de cours à l’ENAC et au collège des humanités à l’EPFL. Il est actuellement professeur associé à l’EDHEA à Sierre.

385

Auteur·e·s

,

Édition établie par

Graphisme

Indoors

Format

11 x 17.5 cm

Pages

132

Genre

Essai

Collection

ISBN

978-2-88964-045-4

Date de parution

22 novembre 2022

Voir aussi