Je n’ai jamais vu la Joconde en vrai

Lecture augmentée par Florence Grivel

Une lecture augmentée, mais qu’est-ce? Loin d’être un concept aux contours brumeux comme un paysage de la Renaissance italienne, la proposition de Florence Grivel n’est que plaisir des sens et gourmandise de la vie. Le récit initiatique de sa vie d’étudiante en histoire de l’art, ses rencontres avec une œuvre de Vermeer ou de Duchamp ont la saveur piquante de la rucola et le goût fruité du parmigiano. Une dynamique pleine d’évocations, de récits sensibles, vécus, où l’humour affleure.

Aux évidences tenaces des débuts où l’art est une affirmation plutôt qu’une rampe à questions, s’ajoutent les craintes et les élans d’une identité balbutiante. Une quête de vérité se dessine, l’art comme un puissant révélateur du réel où s’invite – au fil des strates personnelles, anecdotiques, initiatiques, alchimiques et universelles -, l’émerveillement des premières fois, la découverte de soi avec les collines toscanes en toile de fond.

« Sur scène, une petite heure où je souhaite emmener le public sur mes voies de l’art par une lecture augmentée où plusieurs touches expressives sont convoquées: matière sonore enregistrée et chansons en live, ambiance intimiste pour évoquer  quelques images de mon musée personnel. »

— Florence Grivel

Le·a performeur·euse

Biographie

Passionnée par les gens et les aventures créatives, Florence Grivel est historienne de l’art de formation. Après avoir enseigné cette discipline à l’École des arts appliqués à Vevey, elle devient responsable de l’Unité de théorie de l’ECAL (École cantonale d’art de Lausanne) jusqu’en 2004. Depuis 2001, elle travaille comme spécialiste en arts visuels dans divers magazines culturels de la RTS. En parallèle, elle est auteure de fictions (Fastfridge, éd. Castagniééé, 2009; Conquistador, éd. BSN Press, 2013), crée des pièces et des performances pour la scène (Marcelle, Théâtre de la Tournelle, Orbe, 2011; Tour de chambre, autoportrait chanté, Théâtre de la Tournelle, Orbe, 2012), peint, a publié deux recueils d’aquarelles en dialogue avec les poèmes de Julien Burri (Ice&Cream, éd. art&fiction, 2014; Lacunes, éd. BSN Press, 2019), écrit des textes et des entretiens d’artistes, collabore régulièrement à Plans-Fixes (Marie-Thérèse Chappaz, Gaspard Delachaux, Igor Ustinov…), est commissaire d’expositions (Poya, François Burland, Musée gruérien de Bulle, 2012; De mèche, Lorna Bornand, Musée gruérien de Bulle, 2015; Archisalé, Sophie Guyot, Musée gruérien de Bulle, 2016; Atomik Magik Circus, François Burland, Théâtre de l’Oriental, Vevey, 2014; SuperNova Martigny, François Burland, Manoir de la Ville de Martigny, 2017; Checkpoint, François Burland, Audrey Cavelius, Les Chemins Pédestres, Stanislas Delarue, Ferme des Tilleuls, Renens, 2021), collabore au projet CultuRadio (2014-2020), travaille comme co-scénariste au cinéma (La moto de ma mère et Cœur animal de Séverine Cornamusaz) et en bande dessinée (Sine Nomine, éd. Infolio, 2013), conçoit des audioguides pour des expositions de diverses institutions culturelles et s’est lancée dans la production de podcasts en créant avec deux amis la société Youngpods.

Fiche technique

Genre Lecture augmentée
Par Florence Grivel
Texte d'après Sfumato. Je n'ai jamais vu la Joconde en vrai de Florence Givel, éd. art&fiction, 2021
Réalisation Florence Grivel, en collaboration avec:
Marcin de Morsier (conception sonore)
Joëlle Fontanaz (œil extérieur)
Durée env. 50'
Technique Une pièce ou salle de théâtre, un espace dégagé ou une scène permettant d’installer la lectrice assise à une table (dim. env. 180 cm x 80 cm), faisant face à son public. Florence Grivel amène le matériel dont elle a besoin: sono et autoharpe; éclairage. Le public est assis. Max. 40 pers.
Prix Sur demande